Flâner à Paris par un temps ensoleillé, se retrouver à New York le temps d’un déjeuner et au Japon pour le dessert.

Ce que j’aime à Paris, ce sont les découvertes à faire. Les petites ruelles et les rues piétonnes  sont des endroits où se nichent de petites boutiques qui proposent des articles donnant le sentiment d’être unique ou ces petits restaurants qui parfois ne paient pas de mine de l’extérieur en comparaison aux autres où le confort et la décoration sont parfois les premières raisons à franchir le seuil.

Au retour d’une matinée passée à la piscine de ma commune avec la classe de mon fils, Monsieur me propose d’aller à Paris me faire découvrir une pizzeria new-yorkaise qu’il a lui-même découverte l’avant-veille. Une pizzeria new-yorkaise à Paris!? Je suis curieuse de voir à quoi cela ressemble.

Il y a deux ans nous effectuons un voyage familial à New-York et outre mon émerveillement face au gigantisme des buildings, la profusion de boutiques de fringues à des prix incroyables et le cosmopolitisme marquant de la ville, je faisais l’expérience de déguster une véritable pizza new-yorkaise toute simple, sans chichi et… purée comme elle était bonne! Je ne vous parlerai pas  plus de cette ville qui fut une véritable découverte (amaaaaziiinng discorvery!) ici car ce n’est pas le sujet. Mais la simple évocation de son nom fait remonter en surface les souvenirs encore très marquants des 12 jours que nous y avons passés.

Me voilà donc en route pour la pizzeria new-yorkaise à Paris. Elle se trouve à l’intersection des métros Cadet, Le Pelletier et Les Grands Boulevard. Comme je le disais plus haut, c’est typique des petites boutiques qui, à priori, n’annoncent pas ce qu’elle peut réserver de magique.

Le décor est simple et tient dans une sorte de couloir avec une table murale qui épouse toute la longueur du mur et environ quatre chaises hautes. Il y a une vitrine présentant les différentes pizza proposées, le four qui sert à la cuisson des pizzas préparées entièrement sous vos yeux et des pelles à Pizza en bois et en aluminium sur le mur en brique qui ne peuvent m’empêcher de penser à celle de Bob l’éponge dans sa cuisine du Krusty Krab ( je suis fan de ce petit personnage en éponge 🙂 )

Qu’est-ce donc Nick’s Pizza, c’est avant tout un homme: Nick. Nostalgique de son New-York qu’il a quittée pour vivre à Paris depuis maintenant 25 ans et en manque des fameux « slices » de pizza vendu à partir de 1$! Et ce n’est que depuis 3 mois que la pizzeria est ouverte. N’importe qui se demanderait pourquoi est-ce qu’il a attendu tout ce temps pour ouvrir cet endroit!?

Ce que j’en pense: je peux vous assurer que la part de pizza que j’ai mangée est bien une pizza new-yorkaise. La pâte est fine et pas sèche. Çà change de la pâte pan de Pizza Hut qui est riche en gras! La garniture est de qualité et suffisamment parsemée. Le tout  est d’une saveur fondante à faire affoler les papilles! Pour y avoir passé une trentaine de minutes, j’ai pu observer la satisfaction des personnes que j’y ai croisées et également le désarroi d’un client régulier lorsqu’il n’a pas trouvé une pizza habituellement proposée chez Nick’s Pizza, mais çà n’a pas duré longtemps.

Concernant le manque de place dans la pizzeria, n’allez pas croire que vous serez servis de manière expéditive. La vente-à-emporter semble être privilégiée mais cela n’enlève rien à l’accueil chaleureux et la disponibilité du propriétaire. Les discussions avec Nick qui parle des différences notoires du comportement des parisiens par rapport à ceux des new-yorkais, édulcorées ci et là d’un petit humour savamment dosé,  ajoutent de l’authenticité au lieu et concourent à prouver à quel point les pizzas sont préparées avec passion.

P1050087

Le propriétaire des lieux Nick au premier plan

P1050089

Les pelles à pizza qui méritent bien cette exposition!

P1050092

P1050083 P1050082

P1050085

Une part de pizza au Pepperoni et des « Garlic Knots » deux petits nœuds de pains moelleux à l’ail. Vraiment, vraiment bons!

P1050081

Ma part de pizza au poulet, poivrons rouge et vert et oignon rouge.

P1050084

Des « Pin Wheels »: roulés à la mozzarella et Pepperoni. Un vrai délice!

P1050080

Les distributeurs de boisson à volonté à 1€

P1050094

La façade du Nick’s pizza

Les prix y sont raisonnables: chacune de nos parts valait 4 € auxquels se sont ajoutés le prix des Garlic Knots  et Pin wheels vendus par deux à respectivement 1€ et 1,50€ et deux boissons à 1 € soit une note finale de 12,50€ et un sentiment de satiété à la sortie de la pizzeria. Nick’s Pizza mérite d’être grandement connu. A lire les avis épars sur internet, dans leur page facebook et après avoir entendu les avis des clients présents, je ne doute pas que cela soit très vite le cas! C’est ce que je lui souhaite en tout cas.

Pour vous y rendre: Nick’s Pizza 24, rue du Faubourg Montmartre dans le 9è – facebook.com/nickspizza

Pour achever cette journée par une note sucrée, j’ai souhaité m’arrêter dans une pâtisserie remarquée depuis l’année dernière et qui se trouve dans le 5 ème arrondissement de paris. C’est la Pâtisserie Ciel.

En plus de la décoration africaine et scandinave que j’affectionne, la décoration japonaise a de ceci qu’elle appelle à la zénitude avec des tonalités neutres et des matériaux bruts invitant à la détente. C’est cet univers qui a très bien été créé dans la pâtisserie qui est à la fois lumineuse et calme. J’avais déjà lu quelques critiques plutôt favorables dans la majorité et quelques-unes plus mitigées. Ma curiosité m’a donc conduite à vouloir tester cette pâtisserie, décrite comme « aérienne et d’inspiration franco-japonaise » avec au centre une crème fouettée légère, pour avoir mon propre avis.

J’ai donc pris un Angel Cake (c’est ainsi qu’on les appelle) au matcha que j’ai déjà apprécié dans des kit-kat au matcha rapportés du Japon par un ami steward l’année dernière et dans des financiers. J’ai beaucoup lu sur le thé matcha en boisson qui serait très fin mais je n’ai pas encore fais cette expérience. En attendant, les deux premières expériences ont été satisfaisantes surtout les kit kat au matcha qui étaient d’une suavité et d’une douceur à me rendre accro. Heureusement ou malheureusement pour moi, je n’en ai pas encore trouvé ici.

Pour revenir à ma dégustation de l’Angel Cake au matcha, je confirme que ce gâteau, qui ressemble à une génoise sans beurre , est très spongieux, léger et aérien. La crème est bien parfumée au matcha avec un goût de chlorophylle assez prononcé. Visuellement, il est très beau à voir et la boîte qui ressemble à une sorte de rosace en origami est tout simplement bien trouvée et colle avec l’esprit du lieu.

Je dois cependant reconnaître que je n’ai pas été emportée par cette dégustation et personne d’autre chez moi d’ailleurs! C’était une grande déception gustative. Outre l’originalité de la pâtisserie, je l’ai trouvé très sèche et noté une absence de persistance en bouche excepté pour le matcha. C’est certainement voulu mais je n’ai pas été conquise.

Pour moi, la pâtisserie c’est avant tout un plaisir sucré qui vient  agréablement clôturer un repas ou servir de goûter dans l’après-midi. Le sucre  y est légèrement dosé, cela ne me dérange absolument pas, au contraire, cependant il manque cette touche de saveur dans le gâteau apportée par du beurre  doux et du corps à la crème qui  manque de consistance en bouche et fond trop rapidement.

Une fois de plus, c’est certainement voulu par le créateur du nom de Youlin Ly et très apprécié de certains, mais j’étais assez perplexe à la fin de la dégustation et presque frustrée par cette absence de saveur. Je ne m’arrêterai peut-être pas à cette première expérience décevante et essayerai la prochaine fois la saveur vanille-caramel pour voir si mon avis aura changé. A voir!

P1050099

Le mur avec les différentes tailles de boîtes en origami et quelques boissons dont celles d’Alain Milliat, producteur de jus de fruits, nectar de fruits et confitures.

P1050097

L’espace dédiée à la dégustation sur place accompagnée d’une boisson ou pour dîner le soir

P1050095

La vitrine avec les différents parfums d’Angel Cake proposés

P1050104

La boîte en origami qui sert à transporter les Angel Cakes.

P1050103

P1050107

P1050100

Pâtisserie Ciel 3, rue Monge 75005 Paris

Publicités

Ajouter un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s